Les faux pas et les chutes sont les premières causes d’accident en Suisse. Au travail également, où ils sont responsables d’un accident professionnel sur quatre, que ce soit au bureau ou en home office. Des vidéos SWICA expliquent comment écarter ces risques.

Les chutes n’ont pas uniquement lieu dans le cadre privé, par exemple dans l’escalier mal éclairé qui mène à la cave pour avoir manqué une marche ou ne pas avoir vu un obstacle. Les chutes et les faux pas sont également très fréquents au travail et se produisent chaque année environ 64 000 fois. Un accident professionnel sur quatre est à mettre sur le compte d’une chute ou d’un faux pas selon la Suva, ce qui induit des absences, des coûts et des soucis de réorganisation en plus de la souffrance humaine.

Les causes sont aussi banales qu’évitables. Elles peuvent être d’ordre technique (sols inégaux, glissants ou en mauvais état, éclairage défectueux ou manquant), ou organisationnel (désordre, signalisation insuffisante des zones à risque). Certains comportements sont aussi sources de danger, par exemple le fait de laisser traîner des objets par terre, de ne pas refermer les tiroirs/placards ou d’utiliser son Smartphone en se déplaçant.

Le vieux proverbe «mieux vaut prévenir que guérir» prend ici tout son sens! La prévention est en règle générale efficace. Si chaque employé est responsable de sa propre sécurité au bureau ou en home office, c’est aussi à l’employeur de garantir un environnement de travail sûr. Parfois, c’est la négligence des collègues de travail ou des proches qui est une source de danger.

Escaliers dangereux

Les spécialistes de la prévention de la santé recommandent de prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur. Cela renforce la capacité musculaire et la coordination, stimule la circulation et consomme de l’énergie. Privilégier les escaliers est aussi plus prudent en ces temps de pandémie. Mais les escaliers peuvent aussi se révéler dangereux. Il est donc recommandé d’utiliser la rampe, d’allumer la lumière, de ne pas sauter de marches et de ne pas utiliser son Smartphone. Voir la vidéo

Attention, salade de câbles

Des ordinateurs aux machines de découpe, en passant par les imprimantes, les téléphones et les ventilateurs, bon nombre d’équipements de travail ont besoin d’électricité. Le plus souvent, ils sont raccordés au secteur par des câbles, qui peuvent former un vrai renflement. Lorsque les câbles ne peuvent pas être repoussés contre les murs pour éviter que l’on se prenne les pieds dedans, il faut demander au concierge ou au Facility Manager d’intervenir pour les fixer ou les protéger par des goulottes. Voir la vidéo

Sacs, sacs à dos, mallettes & Co

Il arrive que l’on pose négligemment à côté de son poste de travail son sac à dos ou sa sacoche pour ordinateur portable, qui dépassera alors dans le couloir, ce qui peut constituer un obstacle pour les collègues. Le mieux est de ranger son sac et ses autres effets personnels dans un placard, ou au moins de les remiser dans un coin où ils ne risquent pas de gêner le passage. Voir la vidéo

Tiroirs ouverts

Bien que nombre d’opérations s’effectuent aujourd’hui par voie numérique, il est rare de parvenir à se passer totalement de papier. Lorsque vous prenez du papier dans un tiroir, pensez à immédiatement le refermer. En effet, plus ce dernier est proche du sol, moins on y fait attention et plus on risque de trébucher dessus. Voir la vidéo

Pour plus d’informations sur la prévention des chutes et des faux pas, s’adresser à l’équipe de gestion de la prévention SWICA (praeventionsmanagement@swica.ch).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.