Avec la propagation du coronavirus, des questions se posent également aux entreprises à divers égards. Par exemple: Quand existe-t-il un droit aux prestations de l’assurance indemnités journalières maladie?

Le coronavirus préoccupe désormais tout le monde – y compris les employeurs. Des questions se posent par rapport aux prestations: Qui paie en cas d’absence des collaborateurs?

En règle générale, les collaborateurs n’ont droit aux prestations d’indemnités journalières maladie que s’ils sont malades. Cela signifie que SWICA accorde le droit à des prestations – en plus d’autres arrêts de travail liés à la maladie – en cas d’apparition de symptômes correspondant à ceux du coronavirus (COVID-19), qui leur sont similaires ou si une maladie due au virus est confirmée. SWICA part du principe que, dans ces cas, un certificat d’incapacité de travail sera délivré par un médecin. Elle accorde toutefois un sursis de 14 jours.

Par contre, il n’existe aucun droit aux prestations si les collaborateurs doivent être mis en quarantaine sur ordre des autorités ou de l’entreprise. Dans ces cas, les collaborateurs ne sont pas considérés comme malades ou incapables de travailler.

Pour toute question complémentaire, veuillez contacter votre agence locale.

Un questionnaire pour une première évaluation

santé24 fournit également un bref questionnaire. Il permet d’avoir une première évaluation pour savoir s’il peut s’agir d’un cas de coronavirus, puis comment il faut procéder. Si des questions médicales urgentes subsistent toutefois, il est bien entendu possible de prendre contact avec santé24. Il y a actuellement un temps d’attente avant qu’un conseiller ne décroche. Nous vous remercions de votre compréhension.

Accéder au questionnaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *