Sur fond de mondialisation, les entreprises sont toujours plus nombreuses à envoyer des employés à l’étranger pour un certain temps. Se pose alors la question de l’assurance-maladie adéquate. Or, certains risques sont souvent doublement assurés du fait des offres d’assurance. SWICA vient à la rescousse.

Les personnes détachées à l’étranger par un employeur suisse nécessitent une assurance obligatoire des soins (LAMal) et une assurance-maladie internationale s’avère fortement recommandée. Il faut savoir que les prestations médicales à l’étranger ne sont qu’en partie prises en charge par la LAMal. Quoi qu’il en soit, l’assurance obligatoire des soins et l’assurance-maladie internationale couvrent partiellement les mêmes prestations, telles que, par exemple, la consultation d’un médecin ou le retrait de médicaments. Beaucoup d’expatriés, c’est-à-dire des Suisses travaillant à l’étranger, sont donc assurés deux fois dans certains cas.

Les personnes qui ont choisi SWICA pour l’assurance obligatoire des soins peuvent remédier au problème de la double assurance. Comment? Par la conclusion de l’assurance-maladie internationale «SWICA CoGenio» au titre d’une couverture complémentaire.

Une coordination des prestations est possible

Une assurance de base SWICA complétée par SWICA CoGenio permet à SWICA de coordonner les prestations fournies par les deux assurances. Cela signifie que les coûts des prestations assurées par le biais de la couverture LAMal sont pris en compte par l’assurance-maladie internationale, ce qui allège les prestations via SWICA CoGenio. Du fait de cette procédure, SWICA CoGenio peut être proposée pour une prime réduite, justement en tant que couverture complémentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *