Nadine Witzig Fredy Wiesner Gastronomie

De fréquentes absences de courte durée et des employés rémunérés à l’heure entraînent des calculs compliqués en matière d’indemnités journalières maladie. L’entreprise de restauration Fredy Wiesner Gastronomie devait remplir de lourdes formalités administratives pour toucher ces prestations. Un nouveau modèle de calcul a permis de simplifier les processus dans une large mesure.

Près de 70 % des employés de Fredy Wiesner Gastronomie, une entreprise familiale d’environ 500 salariés, sont rémunérés à l’heure. Une proportion courante dans le secteur. «Nous n’avons pas de salaire annuel pour nos employés rémunérés à l’heure et absents pour cause de maladie au bout de quelques semaines déjà, mais devons en calculer un. Ce n’est pas si simple en raison des fortes fluctuations du taux d’occupation», explique Nadine Witzig, DRH chez Fredy Wiesner Gastronomie. Jusqu’ici, pour décompter les indemnités journalières, SWICA devait déterminer la masse salariale, ce qui entraînait d’importantes démarches administratives, chez le client comme chez SWICA. Nadine Witzig poursuit: «Avec le concours de notre conseiller à la clientèle, nous avons analysé les processus d’un œil critique et mis en place un modèle de calcul simplifié et uniformisé.»

Les cas simples sont traités facilement

L’entreprise peut désormais communiquer les absences de manière simple et rapide, puis vérifier sans perte de temps les calculs fournis par SWICA. Une amélioration sensible, pour l’entreprise comme pour SWICA: «Un échange intense permet de traiter les cas simples en toute facilité et d’accorder une attention plus particulière aux cas plus complexes et demandant un suivi plus long», déclare Sven Lüdin, responsable régional Prestations Entreprises à la direction régionale SWICA de Zurich. «Si nous constatons des irrégularités ou la possibilité d’une absence de longue durée, nous en informons le client et décidons ensemble de la suite à donner.»

Le Care Management à la rescousse

«Si nous pressentons des problèmes plus importants chez un employé en arrêt maladie ou si nous avons des doutes sur le comportement à adopter, nous nous adressons à SWICA», souligne Nadine Witzig. Des visiteurs de clients rendent visite à la personne absente pour se faire une idée de la situation. Au besoin, le Care Management intervient: les Care Managers apportent un soutien aux employés dans l’incapacité de travailler afin d’assurer leur retour à l’emploi. Il en résulte, pour l’employeur, une diminution du coût des absences et la préservation du savoir-faire. «Cette solution complète simplifie le travail de mes employés», se réjouit Manuel Wiesner, responsable des finances chez Fredy Wiesner Gastronomie. «Nous n’avons pas à nous soucier de savoir à qui nous adresser. Nos conseillers à la clientèle réceptionnent nos requêtes et les transmettent au service compétent.»

Une entreprise familiale dynamique
Fredy Wiesner Gastronomie propose différents concepts de restauration sur le marché suisse depuis le début des années 1990. L’entreprise familiale domiciliée à Volketswil met l’accent sur les cuisines du monde, gère 25 établissements et emploie près de 500 salariés en provenance de plus de 60 pays à Zurich, Berne, Bâle, Zoug, Lucerne et Winterthour. L’enseigne englobe notamment Nooch Asian Kitchen, Negishi Sushi Bar, Outback Lodge et The Butcher. Fredy Wiesner Gastronomie mène une politique d’expansion continue: en 2017, trois nouveaux établissements ont ouvert leurs portes à Lucerne, Zurich et Ebikon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *