Les entreprises redéfinissent actuellement leur environnement de travail et misent sur une répartition entre bureau et home office. La pandémie a démontré que le télétravail présente de nombreux avantages. Grâce à la nouvelle offre de SWICA, travailler à distance est possible sans inconvénients.

Après plus d’une année en home office plus ou moins bien toléré, employeurs et employés ont trouvé leurs marques. En février 2021, le cabinet d’audit et de conseil Deloitte a mené une enquête représentative. Il en ressort que 88 % des employés de bureau souhaiteraient à l’avenir ne plus se rendre chaque jour au bureau, que 62 % aimeraient travailler de chez eux certains jours de la semaine et que 26 % préfèreraient même continuer à télétravailler chaque jour.

Le home office a ses avantages

 De nombreux employés de bureau avouent être plus performants lorsqu’ils travaillent de chez eux. Diverses études réalisées récemment viennent étayer ce constat, ce qui pousse de plus en plus d’entreprises à se demander à quoi pourrait ressembler le travail de bureau de demain. Un jour par semaine à distance, pourquoi pas deux voire trois jours sur cinq, sans être obligé de venir au bureau. Autant d’options étudiées pour les salariés à temps plein. Avant la pandémie déjà, des enquêtes montraient que la satisfaction au travail et la productivité en home office atteignaient leur maximum après deux jours et demi approximativement. En la matière, certaines entreprises ont déjà élaboré leur future stratégie alors que d’autres cherchent encore la bonne formule. Cependant, une tendance vers un développement du télétravail dans des branches et professions bien précises se dessine à l’horizon.

Des employés plus motivés et en meilleure forme

Les avantages que les employeurs peuvent en retirer sont la motivation accrue de leurs collaborateurs et la charge de stress moindre qui pèse sur eux. La suppression des trajets pour se rendre au travail est un gain de temps pour le personnel qui peut concilier au mieux vie professionnelle et vie de famille. Une réduction des trajets a un impact positif sur la santé en général. On constate en effet que la santé physique des pendulaires est mise à plus rude épreuve. De même, les absences liées à des troubles psychiques sont plus nombreuses que chez les non-pendulaires. Outre des collaborateurs en meilleure santé, l’association du home office et du travail sur site est synonyme de productivité et d’économies, car les entreprises peuvent utiliser plus efficacement les places de travail et les bureaux tout en améliorant leur attractivité en tant qu’employeur.

Prévenir les inconvénients

Parmi tous ces atouts, il y a également des aspects moins positifs qu’il convient de prévenir, comme l’absentéisme et le présentéisme qui touchent aussi les équipes éloignées sur le plan géographique. Il y a de surcroît un risque d’isolement et de dépérissement du travail en équipe par manque d’interactions sociales.
Les cadres doivent être dûment formés et sensibilisés à l’encadrement à distance. Les contrôles incessants, une disponibilité permanente et le manque de confiance sont des facteurs de stress pour les collaborateurs. En revanche, un manque d’implication peut engendrer des problèmes de santé difficiles à détecter précocement chez des collègues que l’on ne voit jamais. Un autre risque réside dans l’ergonomie du poste de travail: un collaborateur qui ne dispose pas chez lui d’un espace convenablement aménagé risque d’avoir des tensions qui, à force, peuvent se transformer en jours manqués. Les formations en ergonomie et le matériel de travail approprié préviennent ce risque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *