Voilà longtemps que le numérique s’est invité dans le secteur des assurances. Une nouvelle plateforme sectorielle en ligne vise désormais à faciliter la collaboration entre les assureurs et les courtiers. Son lancement est prévu pour le mois de mai 2020.

Il n’existe aujourd’hui pas d’outil standardisé pour le partage numérique des données entre les acteurs de la branche des assurances. Les difficultés résident dans la diversité des solutions technologiques, la discontinuité des systèmes, la multiplication des applications isolées et la rupture des médias. Si elles ne constituent pas en soi un obstacle à la collaboration entre les courtiers et les assureurs, elles ne sont pas non plus pour la faciliter. La situation devrait changer en 2020: la solution s’appelle EcoHub.

Michael John, président du groupement d’intérêt IG B2B for Insurers + Brokers, en a présenté les contours mi-novembre à l’occasion du BrokerConvent qui réunit chaque année courtiers et assureurs.

Tout a commencé par une initiative

Depuis 2003, IG B2B œuvre en faveur de la standardisation des processus dans la branche des assurances. Ces dernières années, de plus en plus de voix réclamaient non seulement l’homogénéisation des processus, mais aussi la mise en place d’une solution numérique centralisée. Pour répondre à ce besoin, IG B2B a lancé l’«initiative Brokers 2018», dans le but de créer une solution adaptée sous la forme d’une plateforme en ligne commune. «L’objectif de cette plateforme est de faciliter la vie aux assureurs et aux courtiers», a expliqué Michael John. Concrètement: elle permet l’automatisation de processus B2B élémentaires tels que la communication et l’information, ainsi que l’établissement des contrats, des offres, des factures et des rappels. Elle constitue également une interface pour les prestataires tiers. La protection des données est bien entendu garantie.

Lancement en mai 2020

La nouvelle plateforme sera disponible dans un avenir proche. Lors du BrokerConvent en novembre, Michael John a laissé entendre qu’EcoHub serait en ligne dès le mois de mai 2020.

Les processus seront migrés vers la nouvelle plateforme après les tests, qui commenceront début 2020. «Dans un premier temps, seules les fonctions de base seront activées, a précisé Michael John. D’autres fonctions viendront peu à peu s’ajouter pour perfectionner EcoHub.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *