ELM connaît une évolution croissante. Chez SWICA aussi, on envisage de passer à la numérisation du processus de déclaration de la masse salariale. Pour les entreprises, les formalités administratives liées à la déclaration des salaires baissent considérablement avec le système ELM.

Les entrepreneurs, fiduciaires et intermédiaires doivent déclarer leur masse salariale aux assureurs, à l’administration fiscale ou à la caisse de compensation en fin d’année. Chaque fois, c’est une surcharge de travail, notamment lorsqu’il s’agit de remplir à la main les différents formulaires et de les copier, numériser et envoyer. Outre la perte de temps, il y a également un risque non négligeable d’erreurs, de perte des données et de défaillances dans la sécurisation des données.

Grâce à la déclaration électronique des salaires (ELM) qui est accessible sur la plateforme Swissdec, la procédure administrative est largement simplifiée. Les entreprises font des économies de temps et d’argent, car l’ensemble des données personnelles, des données salariales et des données relatives à l’identité des personnes, notamment, peut être transmis, en ligne et en quelques clics, aux destinataires souhaités. Lors du transfert crypté de données, leur protection et leur sécurité sont assurées dans le respect des dernières normes légales.

SWICA se félicite du passage au numérique d’un nombre croissant de tâches administratives

Comme d’autres assureurs, SWICA étudie la possibilité de passer à court terme à la déclaration électronique des salaires dans le domaine de l’assurance-accidents et de l’assurance collective d’indemnité journalière maladie. Mais avant de franchir ce pas, la clientèle Entreprises, les courtiers et les intermédiaires devront être informés en temps voulu de la procédure d’inscription à ELM. La transmission des données nécessite l’installation d’un programme de comptabilité salariale certifié par Swissdec. Le système perçoit directement les données à partir de ce logiciel configuré pour l’entreprise. Les données ne doivent plus être compilées pour les différentes polices d’assurance. Il est possible de savoir sur le portail quelles données ont été transmises par voie électronique.

Utilisation gratuite de l’infrastructure Swissdec pour les entreprises

L’attribution de la licence permettant d’utiliser le programme de comptabilité salarial certifié par Swissdec est gratuite pour les entreprises. Une liste mise à jour des concepteurs ERP proposant des programmes de comptabilité salariale est accessible sur le site de Swissdec. L’association Swissdec met à la disposition des entreprises l’infrastructure requise à la transmission ad hoc, conforme à la protection des données et sécurisée des données salariales, et ce gratuitement.

Pour SWICA, le passage à ELM est une étape supplémentaire sur la voie de la numérisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.